Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Shukar Cooking

Shukar Cooking

J'ai découvert les blogs de cuisine, lors de mon "rééquilibrage alimentaire". Ces blogs m'ont permis de varier mon alimentation, de faire une cuisine plus attractive qu’auparavant. Après de longues hésitations je me lance dans la mêlée,pour partager mes recettes de tous les jours.

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #legumes accompagnements
Purée toute simple de potiron au gorgonzola

1 kg de potiron sans peau

150 à 200 g de gorgonzola

Couper le potiron en morceau, sans la peau et le mettre dans une casserole avec 1 litre d’eau.

Laisser cuire 20 minutes environ.

Égoutter le potiron et le passer au presse purée avec le gorgonzola, et c’est tout !

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #apéros entrées
Sapin saucisses

1 pâte feuilletée ronde ou rectangulaire

12 saucisses type knacki

1 jaune d’œuf

Chauffer le four à 200°.

Dérouler la pâte et couper des bandes dans la longueur de 2 cm environ.

Couper les saucisses à la même longueur.

Poser une feuille de papier cuisson sur une plaque allant au four.

Entourer les morceaux de saucisse avec un morceau de pâte.

Poser les saucisses/pâte feuilleté sur le papier cuisson pour obtenir la forme désirée ; ici un sapin, mais on peut faire un cœur, une couronne, une étoile etc…

Battre le jaune d’œuf avec un peu d’eau et en badigeonner le sapin.

On peut saupoudrer un peu de graines de cumin ou de sésame.

Mettre au four pour 30 à 35 minutes.

source: vu sur Pinterest

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #desserts, #fruits, #fêtes
Dacquoise aux fruits

Pour 15 à 20 personnes :

pour le biscuit : deux biscuits de 38x28 cm (la taille de mes plaques de cuisson)

300 g de noisettes entières

175 g de sucre glace

8 blancs d’œufs (300 g)

80 g de sucre semoule

pour la crème au chocolat blanc :

2 feuilles de gélatine

250 g de chocolat blanc

25 cl de lait entier

1 gousse de vanille

2 jaunes d’œufs

380 g de crème liquide entière

pour le mélange de fruits :

150 g de poires au sirop

250 g de framboises (fraiches)

150 g d’ananas (en boite)

150 g de cerises (en conserve)

150 g de pêches (en boite)

pour le glaçage :

1 pot de gelée de coing

Pour les biscuits :

Chauffer le four à 180°.

Passer au four 130 g de noisette pendant 10 minutes pour le torréfier légèrement.

Mixer finement le reste des noisettes avec le sucre glace.

Concasser grossièrement les noisettes torréfiés et les mélanger avec la poudre de noisette/sucre glace.

Monter les blancs en neige bien ferme avec un càs de sucre semoule, verser le reste du sucre une fois les blancs bien fermes.

Ajouter la préparation de noisette en mélangeant délicatement.

Étaler la préparation sur deux plaques à pâtisserie munies de papier cuisson.(j’ai eu du mal à décoller les biscuit je pense qu’il faut beurrer légèrement les papiers cuisson avant d’y étaler l’appareil.)

Cuire les biscuits 15 minutes en les retournant à mi-cuisson.

Sortir du four et laisser refroidir.

Pour la crème au chocolat blanc :

Tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Faire bouillir le lait dans une casserole avec une gousse de vanilles fendue et grattée.

Battre les jaunes d’œufs dans un saladier. Quand le lait boue le verser sur les jaunes tout en fouettant.

Remettre le lait/ œuf dans la casserole sur feux doux et mélanger jusqu’à obtenir la consistance d’une crème anglaise (soit 82° au thermomètre).

Essorer la gélatine et ma mettre avec le chocolat blanc.

Verser la crème bien chaude sur le chocolat blanc et laisser fondre 5 minutes avant de mélanger.

Monter le crème fraiche au fouet (pour faciliter le montage vous pouvez préalablement mettre la crème liquide, le bol et le fouet au congélateur 5 à 10 minutes).

Ajouter le crème au chocolat à la crème fouettée en mélangeant délicatement.

Montage :

Poser un cadre en inox (ou en carton fait maison) sur les biscuits pour les retailler aux dimensions désirées.

Couper les fruits en gros cubes.

Sur une plaque à cuisson poser un papier cuisson, mettre le cadre en inox ou en carton.

Répartir les fruits sur toute la surface. Verser les deux tiers de l’appareil sur les fruits. Bien lisser la crème.

Déposer une feuille de biscuit. Étaler le reste de crème et déposer le second biscuit, appuyer légèrement.

Mettre le gâteau au congélateur pour minimum deux heures.

Pour le service, retourner le gâteau sur un plat, retirer le cadre.

Glacer avec la gelée de coing légèrement réchauffée.

J’ai laissé le gâteau deux jours au congélateur.

Je l’ai sorti le matin pour le servir à midi en le laissant décongeler tranquillement à température ambiante avant de le glacer à la gelée de coing.

source : "Pâtisserie" de Christophe Felder ed : La Martinière 2012

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #divers salés, #apéros entrées
Brownie salé aux poireaux, jambon râpé et comté.

3 poireaux

100 g de comté râpé

100 g de jambon râpé fumé

80 g de farine

150 g de fromage blanc à 0%

4 œufs

sel

flocons d'avoine

huile d'olive

Chauffer le four à 180°.

Émincer les poireaux .et les faire suer dans une poêle avec quelques sprays d’huile.

Battre les œufs en omelette et ajouter le fromage blanc, saler. Bien mélanger.

Verser la farine, ajouter les poireaux, le comté et le jambon râpé.

Bien mélanger et verser la pâte dans un moule à tarte ou rectangulaire préalablement beurré et fariné.

Saupoudrer avec quelques flocons d'avoine.

Cuire 30 minutes.

source:http://nanouclp.canalblog.com/

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #desserts, #Comment utiliser les jaunes d'oeufs
Crème de spéculos ou que faire de ses jaunes d’œufs.

pour 6 crèmes:

½ paquet de spéculos

1 càc d’arôme de spéculos

700 ml de lait

6 jaunes d’œufs

100 g de sucre

Faire bouillir le lait.

Mixer les spéculos.

Battre les jaunes et le sucre, jusqu’à que le mélange blanchisse et mousse.

Verser le lait sur le mélange jaunes sucre, bien mélanger. Mettre l’arôme spéculos et les spéculos mixés.

Remettre dans la casserole et sur le feu, sans cesser de mélanger, jusqu’à que la crème épaississe.

Transvaser la crème dans des petits pots et réfrigérer minimum 2 heures.

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #desserts
Dômes à la mousse de carambar

Pour 12 dômes :

Pour les dômes et la mousse:

120 g de chocolat à 70%

2 feuilles de gélatine

320 g de carambar

330 g de crème à fouetter au mascarpone

3 blancs d’œufs

Pour les palets:

3 jaunes d’œufs

130 g de sucre

170 g de beurre pommade

200 g de farine

1 sachet de levure

Les dômes :

Tempérer le chocolat au bain marie. Dans des moules ½ sphères mettre une première couche de chocolat fondu à l’aide d’un pinceau. Mettre au congélateur 5 minutes. Mettre une deuxième couche de chocolat et remettre au congélateur.

Pour la mousse au carambar :

Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans l’eau froide.

Mettre la crème liquide, un saladier et le fouet au congélateur, une dizaine de minutes, pour monter la chantilly plus facilement.

Déballer les carambars, sans lire les blagues, en faire fondre, 200 g à feu moyen dans une casserole, lorsque les carambars sont bien fondu, hors du feu incorporer la gélatine essorée, bien mélanger.

Monter, au batteur, la crème fluide au mascarpone en chantilly, et y incorporer les carambars, bien mélanger.

Monter les blancs en neige bien ferme avec une càs sucre.

Incorporer délicatement les blancs dans la chantilly/carambar.

Répartir le tout dans les dômes et les mettre au congélateur pour au moins 5 heures.

Pour les palets :

Mixer finement le reste des carambars, réserver.

Mélanger le sucre et le beurre pommade, ajouter la farine et la levure et les carambars mixés. Former une boule et mettre au frais pour minimum une heure

Étaler la pâte entre deux papiers cuisson avec un rouleau à pâtisserie.

Détailler la pâte avec les emporte pièces, qui seront d’un diamètre légèrement supérieurs aux demies sphères. J’ai laissé les emportes pièces durant la cuisson cela évite à la pâte de s’étaler. Cuire 15 minutes environ en surveillant pour que ça ne colore pas trop. Démouler une fois refroidi. Puis réserver.

Sortir les dômes et les démouler encore gelés. Les poser sur les palets et les laisser décongeler dans un frigidaire quelques heures avant dégustation.

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #apéros entrées
Guacamole facile

3 avocats (bien mûrs)

1 tomate

jus d'1 citron

1 oignon

coriandre frais

½ càc de cumin

2 càs d’huile d'olive

1 càc de paprika

sel

Éplucher l’avocat et me mettre dans le mixer, ajouter le jus de citron, la tomate, mixer.

Ajouter l’oignon, l’huile d’olive, la coriandre, le cumin et le paprika. Mixer de nouveau pour obtenir une purée onctueuse.

Réserver au frais jusqu’au service.


source:http://www.cuisineaz.com

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #le dimanche c'est Monsieur qui cuisine, #poulet et volaille
Poularde ou poulet au vin jaune et aux morilles

Peu importe qu’il s’agisse d’une poule, d’une poularde ou d’un poulet, il faut une belle grosse bestiole, mais pas de l’âge d’une vieille poule bonne pour une poule au pot ou d’un coq prêt pour finir cuisiné au vin.

A défaut de morilles fraiches, prendre 30 à 50 grammes de morilles séchées et les réhydrater dans un demi-litre d’eau chaude.

Découper le poulet en morceaux (cuisses, pilons ou contre-cuisses, blancs entiers à diviser plus tard éventuellement, et les ailes), les mettre dans une sauteuse avec un peu d’huile à feu moyen afin de les saisir un peu mais sans les colorer. Au bout de quelques minutes, retirer les morceaux, les réserver, mettre dans la sauteuse un oignon émincé et le faire fondre. Monter le feu quelques instants puis y verser la moitié d’une bouteille de vin jaune (inutile de prendre un vin jaune de grande qualité, un premier prix suffira). Faire légèrement réduire puis remettre les morceaux de poulet. Couvrir et baisser le feu.

Suggestion : prendre les restes du poulet, carcasse fendue en morceaux et abats, les mettre dans une casserole avec deux litres d’eau et un ou deux cubes de bouquet garni, porter à ébullition et faire cuire 30 minutes. Vous voilà avec 2 litres de bouillon de volaille que vous pouvez, au choix, faire réduire pour utilisation future comme « fond de volaille », et dans ce cas-là il faut congeler, ou pour faire cuire les pâtes fraiches qui accompagneront le plat en cours de préparation.

Revenons au poulet : au bout de 40 minutes, ajouter la seconde moitié de la bouteille de vin jaune dans la sauteuse et laisser cuire de nouveau 30 minutes. 10 minutes avant la fin, ajouter les morilles égouttées et tout ou partie du liquide de réhydratation en évitant le fond du récipient où se seront déposés les petits débris auparavant coincés dans les morilles.

Au bout d’1h10 – 1h20 de temps de cuisson total, selon la taille du bestiau, retirer les morceaux de poulet et les morilles, les réserver, et faire réduire la sauce de cuisson des deux tiers. Si, comme moi, vos invités arrivent à ce moment-là et que vous oubliez la réduction pendant l’apéro, vous vous remercierez alors intérieurement de l’idée de génie que vous avez eu de faire un bouillon avec les carcasses quand vous reviendrez aux fourneaux pour constater avec dépit qu’il ne reste presque plus rien au fond de la sauteuse … Versez alors 1 verre ou 2 de bouillon pour mouiller votre réduction.

Avant de passer à table, remettre les morceaux dans la sauteuse pour les réchauffer quelques minutes, ajouter 3 grosses cuillères de crème fraiche et servez dans un plat avec les morilles réparties autour pour le goinfre de service ne les pique pas toutes…

Servir avec un vin jaune, ou un savagnin ouillé (c’est la même méthode de production mais beaucoup plus courte que le jaune, ça surprend au début les convives non habitués, mais ça passe vraiment bien avec le plat), et des pâtes, fraiches ou régionales genre spaetzle ou crozets.

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #le dimanche c'est Monsieur qui cuisine, #poisson et crustacés, #apéros entrées
Curry de noix de St Jacques et langoustes

Partant du principe qu’il y a autant de curry que de « curry’ers », chacun sa recette et ça n’est que ma manière de faire.

Il faut des noix de St Jacques, moyennes ou grosses, et des queues de langoustes. Pour des produits congelés, les sortir la veille et les mettre dans du papier absorbant pour retirer un maximum d’humidité. Compter 2-3 noix et une demi-queue de langouste par personne si c’est une entrée. Décortiquez les queues de langoustes et conservez les carcasses.

Au moins une heure avant, mettre une poêle antiadhésive sur feu moyen, faire chauffer sans matière grasse. Ajouter les poudres du curry, par exemple une ou 2 cuillères à café de curry, idem de curcuma, idem de massalé. Faire torréfier à sec quelques instants, il faut que les parfums se dégagent puissamment sans bruler les poudres, puis mettre un trait d’huile. Ajouter l’équivalent de 3 centimètres de gingembre émincé, quelques brins de citronnelle puis les carcasses des queues de langoustes et une échalote émincée.

Ajouter deux verres d’eau et une brique de lait de coco (ou que du lait de coco, au choix). Laisser cuire une quinzaine de minutes puis passer ensuite au chinois et presser sur les carcasses pour extraire le maximum de jus. Si ça vous parait trop liquide, remettez sur le feu et faites réduire jusqu’à la consistance souhaitée. De même, si vous avez du temps, laisser infuser avant de réchauffer deux minutes avant de passer au chinois.

Goutez et salez si vous le souhaitez, mais très peu. Maintenir au chaud ou réchauffer quelques minutes avant de servir.

Fendre les queues de langouste en deux dans la longueur, les placer dans une poêle bien chaude avec un peu d’huile d’olive, les faire sauter 4 minutes d’un côté et deux de l’autre. Retirer et réserver. Mettre les noix de St Jacques dans la poêle de nouveau bien chaude, et saisir 2 minutes sur une face, retourner, ajouter les queues de langouste réservées, et éteindre le feu. Laisser dans la poêle le temps de servir à l’assiette (chaude si possible), avec les noix face la moins cuite en bas et la langouste. Verser autour quelques cuillères se sauce curry très chaude et rejoignez vos convies.

Servir avec un blanc fruité, le gewurztraminer se comporte généralement très bien sur les curry un peu relevés.

Voir les commentaires

Publié le par Shukar Cooking
Publié dans : #divers salés, #boeuf, #agneau, #legumes accompagnements, #poulet et volaille, #porc

Quelques recettes de plats pour Noël goutées et approuvées:

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog